Sélection des premières « Universités européennes » : un grand pas dans la mise en place d'un espace européen de l'éducation

Photographie: 

L’Université libre de Bruxelles (ULB) est le premier établissement d'enseignement supérieur de la Belgique francophone qui participera aux premières alliances d'universités européennes, a annoncé la semaine passée la Commission européenne.

Ces alliances d'universités doivent mettre en commun une stratégie à long terme et faire la promotion des valeurs et de l'identité européennes. Elles renforceront la qualité et l'attractivité de l'enseignement supérieur européen et stimuleront la coopération entre les établissements, leurs étudiants, les chercheurs et les membres de leur personnel.

Dix-sept alliances d'« Universités européennes » ont été formées. Elles englobent 114 établissements d'enseignement supérieur de 24 États membres. Les universités européennes sélectionnées comprennent toutes sortes d'établissements d'enseignement supérieur de toute l'UE : des universités de sciences appliquées aux établissements supérieurs techniques, en passant par les écoles des beaux-arts et les universités polyvalentes et à forte intensité de recherche.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, une université participe à cette première sélection, au sein d'une alliance de 8 établissements d'enseignement supérieur. L'Université libre de Bruxelles (ULB) intègre "CIVIS" ("a European civic university alliance"), aux côtés des universités de La Sapienza (Rome), de Stockholm, de Tübingen, de Bucarest, d'Aix-Marseille, de l'université capodistrienne d'Athènes et de l'université autonome de Madrid.

Les universités européennes deviendront de véritables campus interuniversitaires au sein desquels étudiants, doctorants, personnel universitaire et chercheurs pourront évoluer en toute fluidité. Elles partageront leurs expertises, leurs plateformes et leurs ressources pour proposer des programmes d'étude ou des modules communs englobant diverses disciplines. Ces programmes seront très souples et permettront aux étudiants de personnaliser leur éducation, en choisissant quoi, où et quand étudier.

Enfin, les universités européennes participeront au développement économique durable des régions dans lesquelles elles se situent, leurs étudiants travaillant main dans la main avec les entreprises, les autorités municipales, les universitaires et les chercheurs en vue de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par leurs régions.

Un deuxième appel à candidatures sera lancé à l'automne.

Plus d’info ? https://ec.europa.eu/education/news/first-17-european-universities-selected_en