Conditions d’admission et d’inscription

Pour pouvoir suivre un cursus de bachelier en Fédération Wallonie-Bruxelles, l’étudiant international doit avoir un diplôme qui constitue un titre d’accès au cycle demandé et réaliser toute la procédure de sélection prévue pour certaines filières (ingénieur civil, médecine, sciences dentaires, médecine vétérinaire, logopédie, kinésithérapie et réadaptation). Notez qu’une demande d’équivalence de diplôme est nécessaire.

Il n’est pas nécessaire de faire la preuve de la maitrise de la langue française pour s’inscrire en bachelier sauf pour les 3 filières pédagogiques suivantes :

  • bachelier : agrégé de l’enseignement secondaire inférieur ;
  • bachelier : instituteur primaire ;
  • bachelier : instituteur préscolaire.

Afin de valider votre inscription dans une de ces filières pédagogiques, vous devez prouver que vous avez un niveau B2, du Cadre Européen Commun de Référence (CECR) en français, en fournissant une preuve de la réussite d’un test standardisé (DALD (B2), DELF (B2), TEF (Niveau 4) ou TCF (B2)).

En sont dispensés, uniquement les étudiants :

  1. dont la langue maternelle est le français ;
  2. qui ont, ou ont acquis, la nationalité d’un pays dont la langue officielle est le français ;
  3. ou qui ont obtenu au moins 45 crédits dans un cursus dispensé en français.

Découvrez tous nos conseils pour apprendre le français en Belgique francophone

Si vous remplissez les deux conditions d’admission ci-dessus, vous pouvez passer aux prochaines étapes d’inscription :

  1. Vous remplissez votre demande d’admission en ligne via le site internet de l’établissement supérieur de votre choix. Même si le calendrier est spécifique à chaque institution, nous vous recommandons de vous inscrire dès les mois de février/mars et avant le 30 avril.
  2. Vous complétez votre dossier avec les documents nécessaires (photocopie du passeport, du diplôme, lettre de motivation…) et l’envoyez par voie postale ou par mail.
  3. Votre dossier est analysé (cette étape peut prendre plusieurs semaines).
  4. Votre gestionnaire de dossier vous informe de la décision prise par l’établissement d’enseignement supérieur de votre choix. En cas de réponse positive, vous recevez une autorisation d’inscription.

Attention : si vous souhaitez vous inscrire dans une filière contingentée, comme par exemple la médecine vétérinaire, kinésithérapie, logopédie ou encore médecine et sciences dentaires, vous ne devez pas tenir compte de la date du 30 avril. En effet, seules les modalités d’inscription prévues (tirage au sort, examen d’entrée, test d’orientation…) comptent.

Si vous êtes étudiant ressortissant d’un pays hors Union Européenne, vous devez disposer des ressources suffisantes pour pouvoir entreprendre des études de bachelier en Belgique francophone. Vous devrez alors fournir à l’établissement d'enseignement supérieur de votre choix un plan de financement détaillé. Obligatoire, il est destiné à décrire la nature, la source et l’importance des ressources que vous pourrez réunir pour réaliser vos études en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une fois envoyé, ce plan de financement sera vérifié par l’institution supérieure et par l’Office des Étrangers.

Pour obtenir un visa d’études en Belgique, vous devez prouver que vous disposez de moyens de subsistance suffisants pour couvrir vos frais de séjour, d’études, de soins de santé et de rapatriement dans votre pays d’origine. Le montant minimum est fixé et indexé chaque année par arrêté royal. Pour l’année académique 2020-2021, il s’élève à 670 € net/mois.

Attention : vous devez garder à l’esprit que cette somme mensuelle n’est pas suffisante pour assumer financièrement votre séjour d’études. Il est donc indispensable que vous puissiez disposer d’autres sources de financement. Notamment pour payer votre caution locative à votre arrivée. Pensez à vous renseigner sur le coût d'une année d'études en Belgique.

En bref : votre plan de financement annuel doit couvrir les montants suivants 
10 000 € = ressources suffisantes pour mener à bien vos études
+ 4 175 € ou 835 € = montant des droits d’inscription

En plus des conditions légales d’accès aux études, les étudiants de nationalité hors Union Européenne doivent remplir certaines conditions académiques pour pouvoir soumettre leur dossier aux commissions d’admission. Fixées par un jury, elles peuvent différer d’un établissement d’enseignement supérieur à l’autre. Pour connaître les modalités d’admission précises, vous pouvez contacter le service d’admission de votre futur établissement.

Notez toutefois que, si vous faites partie d’une des catégories suivantes, vous n’êtes pas concerné par ces conditions académiques minimales...

  • étudiants « assimilés  »  (ex. : réfugiés et demandeurs d’asile) ;
  • étudiants porteurs d’un Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur belge ;
  • étudiants qui sollicitent une inscription dans un cursus de 1er cycle soumis à une sélection en application du décret « non-résidents  » (vétérinaire, kinésithérapie, logopédie, médecine et sciences dentaires) ;
  • étudiants en séjour régulier sur le territoire belge et soumis à l’examen d’entrée aux études d’ingénieur  ;
  • étudiants qui sollicitent une inscription sur base d’un diplôme obtenu dans un pays de l’Union européenne (exception possible si dûment motivée).